Parcours de soins

Parcours de soins

Qu’est-ce que la chimiothérapie ?

La chimiothérapie consiste à administrer un médicament agissant sur les cellules cancéreuses en les détruisant ou en empêchant leur multiplication.  Elle peut être délivrée :

  • Par voie orale à votre domicile.
  • En intraveineuse, en ambulatoire au sein du service de chimiothérapie de l’Hôpital Privé Guillaume de Varye (HPGDV) avec lequel nous travaillons en partenariat pour cette prise en charge. Vous pourrez rentrez chez vous le jour même à condition que votre état de santé le permette.
  • Dans un service de médecine si votre prise en charge nécessite une hospitalisation.

Le secrétariat de chimiothérapie est ouvert de 8h00 à 18h30.

Téléphone : 02 48 23 51 34

Soins en chimiothérapie

Les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) regroupent plusieurs professionnels de santé de disciplines variées afin de définir une orientation thérapeutique et délivrer au patient la meilleure prise en charge possible en fonction de sa pathologie et de l’état de la science.

Au cours de la RCP, votre dossier est discuté de façon collégiale. La décision prise est tracée puis vous est expliquée et soumise à votre consentement. La RCP est obligatoire en cancérologie. Elle peut se faire a posteriori en cas d’urgence vitale.

Une fois la stratégie thérapeutique définie, vous serez reçue en consultation d’initiation durant laquelle votre oncologue vous expliquera les modalités de traitement à savoir :

  • La durée et la fréquence de vos séances de chimiothérapie
  • Les bénéfices et risques de la cure
  • Les effets secondaires

Votre oncologue répondra à vos questions et vous remettra un support d’information.

A l’Hôpital de jour : Lors de votre première séance de chimiothérapie et suite à votre consultation d’initiation, vous serez accueilli(e) par les infirmières du service de chimiothérapie de l’HPGDV  pour une consultation d’annonce avant le début de votre  cure.  Cet entretien complète la consultation d’initiation. L’infirmière vous expliquera à nouveau les différentes phases de votre traitement, les effets secondaires potentiels et vous présentera les soins de support. C’est un autre moment d’échange durant lequel vous pourrez poser toutes vos questions.

A votre domicile : Certains traitements de chimiothérapie peuvent être dispensés par voie orale. C’est une forme de médicament qui tend à devenir de plus en plus fréquente car plus commode et réconfortante pour le patient qui reste dans un environnement qu’il connaît. La fréquence et l’heure de prise sont fixées par votre oncologue. La chimiothérapie par voie orale ne dispense pas d’un suivi régulier avec votre oncologue référent et nécessite de respecter quelques règles, notamment :

  • suivre les consignes prescrites par votre médecin ;
  • donner à votre oncologue la liste des traitements en cours et solliciter son avis avant la prise d’un autre médicament afin d’éviter toute interaction avec la chimiothérapie ;
  • se laver les mains avant et après la prise du médicament ;
  • respecter les conseils d’hygiène et d’alimentation donnés par l’équipe soignante (éviter tabac, alcool, épices etc.).

En cours de traitement, vous aurez plusieurs consultations médicales. Ces consultations ont pour but de :

  • Valider la prochaine séance de chimiothérapie en fonction des résultats de votre prise de sang et/ou de votre état de santé selon le type de protocole que vous suivez.
  • Faire un point sur votre prise en charge et le déroulement de votre traitement.
  • Répondre à vos questions éventuelles.

N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre médecin et à aborder votre douleur ou effets secondaires éventuels. Si besoin, et avec votre accord, il peut recevoir, sur rendez-vous, les membres de votre famille.

La chambre implantable est aussi appelée cathéter veineux, PAC (Port A Cath®) ou  CAV (cathéter d’accès veineux).

Les injections de médicaments par voie intraveineuse peuvent détériorer l’état des veines de votre bras. Afin d’éviter toute inflammation et les effets toxiques pour les tissus proches de la veine, nous vous proposerons de poser une chambre implantable. La pose d’une chambre implantable est un acte chirurgical réalisé en bloc opératoire sous anesthésie locale. Elle est, en règle générale, posée à droite du thorax.

Avant la pose de la chambre implantable, il est impératif d’avertir le chirugien et l’anesthésiste :

  • Si vous êtes allergique à un produit anesthésique ou à l’iode
  • Si vous prenez un traitement anti-coagulant ou de l’aspirine